Axes

L’axe IPE (Institutions et Pratiques d’Éducation) est constitué de deux dominantes.

  • La dominante « Politiques, contexte et acteurs » (PC) regroupe des chercheurs qui mobilisent principalement des cadres et outils issus d’une approche sociologique des institutions (scolaire, de formation, etc.).
  • La dominante « Pratiques de savoir, genèse et diffusion » (PS) rassemble quant à elle des chercheurs qui s’intéressent aux aspects didactiques de ce qui se joue au sein même de ces institutions, et en particulier aux pratiques effectives d’enseignement-apprentissage (en classe, en situation de formation, etc.).

L’axe DIA (Dispositifs, Instruments, Activité) est organisé autour de deux dominantes.

  • La dominante « Expérience et développement, médiation humaine et technique » (ED) rassemble des chercheurs s’intéressant principalement à la formation d’adultes dans des contextes divers (formation initiale et continue, éducation populaire, formation à distance, enseignement universitaire, etc.).
  • La dominante « Technologies éducatives, conceptions et usages » (TE) regroupe des chercheurs qui étudient les environnements de formation, le rôle et les fonctions des artefacts et instruments pour l’apprentissage, de la conception des outils à leurs usages, en passant par les différents effets de « l’hybridation » des dispositifs de formation.

L’émergence de thématiques transverses fait apparaître de nouveaux besoins qui concernent des membres des deux axes : « arts, création et éducation », « inégalités scolaires et numérique », « pédagogie universitaire » ou encore « valorisation de la recherche ».