Statut
UBO

Intitulé de la thèse : Une ingénierie coopérative dans le secteur du travail protégé (ESAT) : faire agir conjointement des acteurs du médico-social et de l’enseignement pour contribuer aux apprentissages et à l’autonomie de jeunes adultes avec un handicap intellectuel ». Une contribution didactique.

Thèmes de recherche et productions scientifiques

Thèmes de recherche développés

Thèse en cours (3ème année) sous la direction de Gérard Sensevy(CREAD) et Marie Toullec-Théry (CREN). Cette thèse est financée par une association gestionnaire d’établissements et de services du médico-social, de parents d’enfants et d’adultes en situation de handicap intellectuel, l’Apei Ouest 44. L’ingénierie coopérative de notre étude regroupe un chercheur et des acteurs (tous volontaires) intervenant auprès de travailleurs handicapés : neuf moniteurs d’atelier, une aide médico-psychologique de la SA-ESAT. Ajoutons un enseignant-formateur qui constitue un nouveau moyen mis en place dans le cadre de cette étude. Le dispositif de notre étude est donc la conjugaison de deux actions complémentaires : - l’enseignant-formateur intervient directement dans les ateliers de l’ESAT, auprès d’un ou deux travailleurs (volontaires également). Il mène des séances co-construites avec le moniteur d’atelier. Les coopérations moniteurs, enseignant-formateur et travailleurs sont appelées des micro-ingénieries coopératives ; - Douze réunions de l’ingénierie coopérative réunissent l’ensemble des professionnels volontaires. Elles ont jalonné le dispositif tout au long de son déploiement. Ces réunions constituent la macro-ingénierie coopérative. La visée générale de ces deux actions complémentaires est de s’appuyer sur les compétences des travailleurs pour leur permettre de progresser. L’ingénierie coopérative a une double ambition : engager une réflexion pluri-catégorielle, centrée sur l’accompagnement des travailleurs d’ESAT ; créer un espace de rapprochement entre les cultures des différents acteurs. Tout au long de la mise en œuvre du dispositif, le collectif a élaboré ensemble des hypothèses de travail en réponse à des systèmes de questionnements issus du terrain. Il a réfléchi à des solutions. Ce faisant un style de pensée s’est construit petit à petit. L’analyse de ces actions tend à montrer que : a) l’ingénierie coopérative est un lieu d’explicitation des pratiques. Les acteurs y appréhendent d’une nouvelle manière, leurs pratiques usuelles. Ils comprennent mieux les pratiques de l’autre, tout en prenant conscience de la spécificité des leurs. Ils ont accès à une dimension plus générique des pratiques d’accompagnement ; b) un rapprochement s’opère alors et une nouvelle dynamique se crée dans l’accompagnement des personnes. Le collectif produit ainsi des documents, supports à l’activité des ateliers, que les travailleurs essaient. Au sein de ce processus itératif, une culture commune se met en place. La création continuée de documents devient alors un levier puissant pour une formalisation de l'activité respectueuse des pratiques d'accompagnement. L’ingénierie coopérative construit ainsi un profond changement de regard sur les travailleurs et leur accompagnement ; c) les travailleurs sont partie prenantes du dispositif. En étant acteurs, il semble être plus enclin à prendre conscience de leurs points forts et donc à progresser dans les domaines où ils sont plus en difficulté. Depuis janvier 2017, le dispositif s’est arrêté. Nous sommes maintenant entrés dans le processus d’écriture. Aujourd’hui, l’association se questionne sur les suites à donner à ce projet, tant les effets observés en terme de dynamique semblent positifs.

Articles dans des revues indexées avec comité de lecture (ACL)

Desmonts, M.B, Perraud, C., Thery-Toullec, M. (2014). Gestion des hors-jeux et pratiques effectives de deux enseignantes spécialisées, La nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation, 65, p.27-140. Suresnes : INS-HEA.

Communication avec actes dans un colloque international (ACTI)

Desmonts, M.-B., Perraud, C. & Toullec-Théry, M. (2013). Pratiques d’enseignants spécialisés et gestion des « hors-jeux ». Communication présentée au 5ème Colloque international Ecole et handicap. Quels savoirs professionnels pour des pratiques inclusives ? Effets des contrats et systèmes sémiotiques. Lyon, 19-20 mars 2013.

Divers

Communications avec actes dans un congrès national

Perraud, C. (à paraître). Une ingénierie coopérative dans un ESAT, un collectif pour penser l’accompagnement. Un exemple emblématique : un outil d’aide pour les travailleurs des espaces verts. L’accompagnement de la personne : quels projets, quels enjeux, quelles formations ? Actes du colloque de l’Institut régional du travail social spécialisé (IRTS). Talence, France : IRTS Aquitaine.

Articles dans une revue scientifique

Perraud, C. (en cours d’écriture). Naissance d’une coopération in situ dans l’atelier restauration-Un exemple emblématique d’une micro-ingénierie coopérative : les cartes constellations.

Mémoire de master

Desmonts M.B, Perraud C. Sous La Direction De Marie Thery-Toullec (2011). « Conduites de l’enseignant specialisé, option d, face a un public d’adolescents scolarises en IME, Analyse didactique comparative des pratiques effectives de deux enseignantes, lors d’une séquence de mathématiques préparée conjointement », , novembre 2011.